Ce week-end, mon père nous a rapporté un énorme sac plein de noisettes (à peu près de quoi nourrir une colonie d’écureuils pendant 15 ans). Parce qu’apparemment, « il y en a plein à la maison dans les Pyrénées, et il me restait de la place dans le sac pour en mettre un peu »… Bon, c’est bien gentil de sa part, mais en voyant ça, je me suis quand même demandé ce que j’allais pouvoir en faire. Et la première chose qui m’est venue à l’esprit en essayant de penser à des recettes à base de noisettes, c’est une célèbre pâte à tartiner. Je vous laisse imaginer la tête de ma moitié quand je lui ai annoncé « Tiens, on va essayer de faire notre Nutella ! »…

Quelques jours plus tard, je feuillette rapidement quelques recettes sur le net, histoire de me faire une idée des ingrédients à utiliser et des proportions. Bon, globalement, les gens mettent du beurre, du chocolat (noir ou au lait), du lait concentré (sucré ou non), et des noisettes (certains font même sans…). Pour les proportions, ça varie du simple au double d’une recette à l’autre : j’en déduis que je fais ce que je veux !
Je file donc en cuisine pour commencer à éplucher les noisettes… Et je réalise vite que je n’ai pas de casse-noisettes à la maison. Pas même de marteau, prêté quelques jours avant. Au mieux, une pince de bricolage. Mais bon, ça devrait l’affaire, même si ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique.
Il me faut quand même un bon gros quart d’heure pour casser un bol de noisettes (un bol quand elles sont dans leurs coquilles, à peine un tiers après…), dont certaines finissent un peu écrabouillées. Je commence à me réjouir d’avoir si bien réussi, lorsque ma moitié arrive et insiste pour qu’on les épluche ‘vraiment’ (c’est-à-dire : qu’on enlève aussi la petite peau marron, parce que c’est un peu amer…). Soit… A côté de ça, le cassage des coquilles passait presque pour une partie de plaisir ! Mais bon, encore une fois, en prenant son mal en patience, et en laissant tremper les noisettes (débarrassées de leur coquille) dans un bol d’eau bouillante, on finit par venir à bout de la peau, et obtenir deux belles petites poignées de noisettes bien blanches !

Une fois les noisettes prêtes, le reste se fait presque tout seul : il n’y a qu’à mettre une demi-tablette de chocolat (100g) et une bonne boule de beurre (100g) à fondre au bain-marie, à y ajouter du lait concentré sucré (100g) et les noisettes mixées (50g), à bien mélanger le tout pour obtenir une pâte homogène, et à laisser refroidir en pots. Ah, non, j’oubliais : il faut aussi lécher les plats et la cuillère ! Parce que ce serait dommage d’en laisser…

Dès le lendemain matin, on peut se faire un bon petit déjeuner plein d’énergie en tartinant cette pâte au chocolat et aux noisettes sur des bonnes tranches de pain aux noix et aux amandes ! Oui, il fallait aussi que je songe à finir les restes de la nogada du week-end passé… A noter que pour ce pain là, au lieu de n’utiliser que de l’eau, j’ai mis environ deux tiers de lait entier et un tiers d’eau, ça donne un pain un peu plus brioché.
En tous cas, le résultat donne envie d’investir dans un bon vrai casse-noisettes pour refaire ça plus souvent !

Pain aux noix et Nutella maison

Pain aux noix et Nutella maison

Publicités